Salon En Marche !

Restitutions de l'atelier thématique Europe du 9 janvier

January 18, 2018

 

Le comité « Salon En Marche ! » a organisé, mardi 9 janvier 2018, un atelier de réflexion sur l’Europe et sur les enjeux de la grande marche européenne qui aura pour objectif de se nourrir des débats portés au sein de chaque comité pour refonder l’Europe. A ce titre, vous pourrez retrouver sur le lien suivant le discours d’Emmanuel Macron pour une Europe souveraine, unie, démocratique :

http://www.elysee.fr/declarations/article/initiative-pour-l-europe-discours-d-emmanuel-macron-pour-une-europe-souveraine-unie-democratique/

 

Cet atelier citoyen s’inscrivait donc pleinement dans cette démarche de construction et de recueil des opinions au sujet de l’Europe. Souhaitant que tout citoyen puisse participer à cette réflexion, nous avons poursuivi notre action en diffusant un questionnaire en ligne.

 

 

LES CHIFFRES DE LA PARTICIPATION

 

14 participants à l'atelier

11 contributions écrites

 

Au total, ce sont 25 participants qui ont permis de formuler, auprès du mouvement, les observations et les attentes concernant notre Europe.

 

 

LES RESTITUTIONS

 

 

 

Quels sont les réussites et les écueils de l’Europe que nous connaissons ?

 

Parmi les points positifs de l’Europe, les participants ont principalement relevé les points suivants :

> Le maintien de la paix au sein du territoire de l’Union Européenne depuis la 2nde Guerre Mondiale ;

> La libre circulation des personnes et les échanges en matière scientifique, culturelle et éducative, notamment avec Erasmus, donnent le sentiment d’appartenir à un espace commun.

> L’euro et la libre circulation des marchandises ont contribué à faire de l’Europe la plus grande puissance économique.

> Enfin, certains soulignent que l’Europe permet de soutenir l’agriculture avec la Politique Agricole Commune (PAC) tandis que d’autres participants se félicitent de règles environnementales plus strictes avec l’Europe.

 

 

Notre Europe comprend toutefois plusieurs écueils qui nuisent à son image et à son fonctionnement. Ainsi, les participants regrettent notamment :

> Un fonctionnement trop lourd, quand par exemple, les décisions doivent être prises à l’unanimité,

> une absence d’harmonisation fiscale sociale

> une absence de l’Europe de La Défense.

> De trop grandes disparités économiques et sociales entre les anciens (pays fondateurs) et les derniers entrants (pays de l'est). Cela génère une concurrence interne dévastatrice.

> L’absence de politique internationale pour faire entendre une voix commune dans les affaires internationales ne permet pas une action coordonnée à l’extérieur.

> L’Europe pourrait porter plus de projets en commun afin de faire jeu égal avec les puissances comme les États-Unis ou la Chine. Cela pourrait être autour des énergies nouvelles : solaire, eoliennes, hydroliennes, de l'IA, des véhicules électriques, la production de matériaux et techniques innovantes pour les constructions basse consommation.

> Enfin, l’Europe ne communique pas assez sur les actions positives qu’elle conduit.

 

 

Lorsque vous pensez à l’Europe, quelles sont les questions que vous vous    posez ?

 

Il faut requestionner le sens de l’Europe. Si celui-ci était connu de tous au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, qu’en est-il aujourd’hui ?

 

A quand un nouvel objectif fédérateur et porteur de dispositifs partagés et communs ? Il faut donner un nouvel élan à tous pour recommencer à y croire. A quand des règles sociales et fiscales de base, uniques et s'imposant à tous. A quand des dispositifs limitant le pouvoir envahissant et anti-démocratique des lobbies implantés notamment à Bruxelles ?

 

Faut-il une fédération d’États-nations conservant leurs compétences régaliennes ou bien des États unis d’Europe avec transfert de compétences au niveau européen ?

 

N'est elle pas trop tatillonne dans ses prises de décision au détriment des régionalismes

Comment sauvegarder le modèle européen face à la montée des populismes ?

 

Quelles limites géographiques doit-on fixer à l’Europe ?

 

 

 

Aujourd’hui, quelles devraient être les priorités de l’Europe ?

 

Une gouvernance plus simple (modèle fédératif?) et une voix diplomatique commune.

 

Un budget européen donnerait probablement une identité plus forte auprès des États-Unis et de la Chine. Une armée et une police européenne sont vraiment indispensables pour faire en sorte que tout le monde y contribue financièrement et pas seulement quelques pays surtout qu'avec la sortie de l'UE d'un pays comme la Grande Bretagne, l'Europe va y perdre un grand contributeur. Une plus grande harmonisation fiscale, sociale.

 

Pour conclure, le respect absolu des valeurs de l’Europe.

 

 

Au-delà de ce que l’Europe peut faire pour vous, qu’est-ce que vous, en tant que citoyen, vous pourriez faire pour l’Europe ?

 

Rappeler sans cesse que l’Europe c’est avant tout l’Europe de la paix, de la liberté de circuler et d’entreprendre.

 

Mieux faire connaître l'action de l'Europe sur les territoires, notamment en faisant connaître le résultat des projets financés en Région ou dans le cadre d'Interreg (Transfrontalier, transnational). Aider au montage de projets de ce type. Construire en partenariat des outils communs (formation, capitalisation des acquis et des acteurs, mise en place d'observatoire partagés : entre deux territoires de partenariat, par exemple PACA avec les régions voisines italiennes, les données chiffrées, statistiques,etc ne sont pas partagées sur des bases communes et il est difficile de comparer et donc de pouvoir, par exemple, développer un projet économique ou commercial…

 

Enfin, voter pour des partis proeuropéens afin de ne pas nuire à la réussite de notre espace commun.

 

 

Qu’est-ce qui distingue l’Europe du reste du monde ?

 

Les participants ont pu noter les points suivants :

 

> Diversité des peuples

> Histoire et Patrimoine importants

> Libre circulation des personnes

> Une culture aux fondements communs.

> Valeurs communes avec la Charte des Droits Fondamentaux.

> L’Europe est la première force économique du monde.

> Dépenses de protection sociale entre 15 et 35 % du PIB.

 

 

Quelles devraient être les principales missions de l’Europe dans le reste du monde ?

 

Défendre ses valeurs de liberté et de fraternité et intervenir grâce à une défense commune partout où le terrorisme menace ou opprime les peuples. L’Europe se doit d’être exemplaire à propos de ses valeurs. Exemplaire aussi en terme de défense de la planète et de lutte contre le réchauffement climatique.

 

De cet exemplarité découlera certainement un effet d’entraînement de la part d’autres pays. Quant à l’interventionnisme politique et militaire, les participants sont mesurés à ce sujet. Si le maintien de la paix est un thème important pour chacun, certains estiment que l’interventionnisme est synonyme d’impérialisme et déstabilise les pays visés. D’autres estiment qu’il est nécessaire de ne pas laisser empirer certaines situations ou encore ne pas laisser le champ libre à des impérialismes plus « menaçants » comme la Russie ou la Chine.

 

Les partenariats économiques ou les aides au développement sont aussi des missions essentielles pour l’Europe.

 

 

Imaginons l’Europe en 2024, quelles vont être les principales différences avec l’Europe de 2017 ?

 

L’Europe de 2024 doit répondre au scepticisme actuel pour pouvoir subsister. A cette fin, elle doit trouver le moyen pour que les citoyens soient convaincus de sont utilité et se sentent européens. L’Europe doit permettre un contrôle plus efficace des lobbies, une meilleure transparence notamment en luttant contre les paradis fiscaux dans son territoire.

 

La question du fédéralisme ou d’une « Europe des cercles » est constamment posée car il s’avère insoutenable de fonctionner de la même manière à 27 avec de telles différences entre l’Ouest et l’Est.

 

Cette Europe doit fonctionner de manière plus intégrée, supprimer totalement le mécanisme du vote à l’unanimité pour les décisions qui sont encore concernées. Les États doivent négocier entre eux afin de tendre vers une harmonisation fiscale et sociale.

 

 

2 SLOGANS POUR L'EUROPE ?

 

 

Une Europe plus forte

(mutualisation des moyens de défense…)

 

Une Europe avant-gardiste

(une intégration différenciée dans laquelle certains décident davantage d’intégration)

 

 

 

MERCI A TOUS POUR VOTRE PARTICIPATION !

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

L'Europe des Territoires en débat

February 18, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives